Biographie

Artistes autodidactes, Pierre Brassard et Marie-Pier Lebeau vivent et travaillent à Québec. Formant depuis 2008 le duo d’artistes Pierre&Marie, ils ont plus d’une trentaine d’expositions individuelles et collectives à leur actif. Ils ont entre autres présenté leur travail au Musée national des beaux-arts du Québec, dans différents centres d’artistes, maisons de la culture  et galeries du Québec. Une première exposition solo dans un contexte muséal sera présentée en 2020 au Musée régional de Rimouski, sous le commissariat d’Ève De Garie-Lamanque. Leur travail a également été vu dans plusieurs évènements : Manif d’art 8, Musée ambulant, Foire d’art contemporain de Saint-Lambert, Foire en art actuel de Québec, Biennale internationale du lin (Québec et Irlande du Nord). Ils sont soutenus par le Conseil des arts du Canada et par le Conseil des arts et des lettres du Québec. Citées et théorisées dans quelques revues spécialisées, les œuvres de Pierre&Marie font également partie de collections publiques (Prêt d’oeuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, Ville de Longueuil, PADORAC, Conseil des arts et des lettres du Québec), de la collection Desjardins et de plusieurs collections privées. Depuis 2009, ils sont membres actifs du collectif Acapulco.

Démarche

La pratique de Pierre&Marie est traversée par la présence d’objets rattachés à la culture populaire et fait écho aux fondements de notre société moderne, échafaudés autour d’idéaux instantanés, souvent inaccessibles. Singulière, elle fait appel autant à une mémoire collective qu’à un vocabulaire personnel élaboré autour de mises en scènes tragi-comiques. Nous prenons plaisir à trouver les failles d’un système cultivant la beauté et l’éblouissant. Notre travail ouvre ainsi sur un espace de réflexion poétique qui réfère à la fois à l’intime et à l’universel. Au cœur de nos préoccupations: surconsommation, désenchantement, merveilleux, ruine, beauté, matérialité, mémoire, chaos.

Délibérément décalées, nos oeuvres donnent l’impression d’un « presque parfait » à la base d’une réflexion sur les joies éphémères, à la fois sincères et délusoires. Accessibles par leur références à l’imaginaire collectif, leur portée symbolique et leur facture pop, elles révèlent un quotidien réinventé, empreint de poésie. La volonté de s’ancrer dans l’actualité et d’utiliser des symboles de la culture populaire, crée une familiarité entre l’oeuvre et le visiteur, peu importe son âge. Enfants comme adultes peuvent y retirer à la fois de l’émerveillement et de l’amertume, de la réjouissance et du vertige, de la fascination et de l’appréhension. 

Notre travail récent prend la forme de natures mortes sculpturales ou photographiques, et d’arrêts sur images qui créent des tensions entre la réalité et le factice, entre le vivant et le fabriqué, entre le banal et le sublime. Il y est question de cycle, de mouvement, de fragile quête d’idéal, de beauté dans le chaos.

Crédit photo: Pierre&Marie